Différencier un Boeing 717 d’un Fokker 100

Le Boeing 717 et le Fokker 100. Voilà deux appareils qui se ressemblent et que nous allons apprendre à reconnaître. Avant de commencer, petite présentation de ces deux appareils

Boeing 717

Le Boeing 717 qui a été mis en service en 1999 est assez récent mais exploité par peu de compagnies à travers le monde. A l’heure où je rédige ce post, on en trouve 85 en service chez Delta Airlines, 19 chez Volotea, 18 chez Hawaiian Airlines. Il en reste encore une vingtaine répartie dans quelques compagnies.

Le projet se nommait à l’origine MD-95, mais prit la dénomination de Boeing 717, suite au rachat du constructeur McDonnell Douglass par Boeing en 1997.

Le dernier avion livré date de mai 2006.


Fokker 100

Voilà un avion qui commence à se faire vieux. Le Fokker 100 a été annoncé en 1983, et effectua son premier vol en 1986, avant d’être mis sur le marché moins de 1 an et demi plus tard.

Ce biréacteur construit en 283 exemplaires peut accueillit en moyenne 100 passagers selon sa configuration, et dispose d’une autonomie de 4’300 km.

Du Fokker 100 est ne le projet Fokker 70 en 1992, plus petit. Le 70 fût construit en 47 exemplaires jusqu’en 1997, année où l’entreprise Fokker fait faillite et cesse ces activités de constructeur.
Néanmoins, quelques filiales rachetées subsistent dans la conception et fabrication d’équipements aéronautiques.


Les différences

boeing 717 vs fokker 100


La première différence se situe au niveau des portes. En effet, sur le Boeing 717 il y a un hublot entre les 2 sorties de secours au niveau de l’aile.

porte 707
Boeing 717

Le Fokker 100 n’a pas de hublot entre les deux sorties. Les sorties sont collées.

porte fokker
Fokker 100

Au niveau du fuselage le Boeing a une espèce de pliure visible qui démarre du bas de la première porte, contrairement au Fokker qui n’en a pas.

717 pliure


Troisièmement, les fenêtres du cockpit : La fenêtre à l’extrémité du Boeing 717 est en forme de trapèze.

fenetre 717
Boeing 717

Alors que celle du Fokker 100 reprend plus ou moins la forme d’un D.

hublot fokker
Fokker 100

Enfin, sur le Boeing 717 il y a une petite entrée d’air sur bas de la dérive.

717 trou
Boeing 717

Le Fokker 100 lui, possède une nervure qui relie le fuselage et la dérive.

derive fokker
Fokker 100

Récapitulatif :

Boeing 717 :

– 1 hublot entre les deux sorties de secours du millieu
– Sorte de pliure tout le long du fuselage
– Fenêtre du coin du cockpit en forme de trapèze
Entrée d’air à l’avant bas de la dérive

Fokker 100 :
– Les 2 sorties de secours du milieu sont collées
– Fenêtre du coin du cockpit en forme de D
– Nervure entre le fuselage à la dérive.


Bien que pas très vieux, Volotea, seul opérateur de Boeing 717 en Europe, a d’ores et déjà annoncé son ambition de remplacer sa flotte en tout Airbus d’ici quelques années.

Quand au Fokker 100, le dernier de la flotte KLM Cityhopper a été retiré en 2012.

Ils en reste peu encore visibles en Europe, comme chez Carpatair qui en possède 3 exemplaires ou même Trade Air avec 2 appareils, et sont parfois visibles sur nos aéroports français quand des compagnies telles que HOP! ou Volotea louent leurs services lors des périodes estivales.
Helvetics Airways, compagnie suisse, en possède 5 qui seront retirés dsous peu.


One Comment on “Différencier un Boeing 717 d’un Fokker 100”

Comments are closed.