Différencier les Airbus A318, A319, A320, A321 et NEO

Nous allons voir comment différencier les appareils de la famille A320 d’Airbus, qui talonnent de près Boeing, avec plus de 13’000 exemplaires vendus dans le monde contre un peu plus de 14’000 pour Boeing et son 737, toutes versions confondues (Chiffres fin 2017).


L’A318

L’A318 est surnommé le « babybus » car c’est le plus petit avion d’Airbus ! Fabriqué en seulement 80 exemplaires, Air France en a 18 dans sa flotte Il possède 10/11 hublots entre la porte avant et l’issue de secours. Il dispose de 2 portes d’embarquement en tout par côté, et 1 issue.
Sa longueur totale est de 31.44 mètres.

On compte à ce jour 59 appareils actifs sur les 80 construits. En Europe, Air France exploite des A318, et TAROM (compagnie roumaine) en dispose de 4. Les autres sont principalement exploités par des opérateurs privés, des compagnies des pays du golfe, en colombie et au Brésil. Ce qui limite déjà pas mal la confusion possible avec un A319.


L’A319

L’A319 lui est à peine plus long que l’A318, ce qui peut être visible à l’œil nu (33.84m vs 31.44m). Il possède comme le A318 de 2 portes d’embarquement par côté + 1 sortie de secours. Il y a 13 hublots entre la première porte et la sortie de secours.
A noter que certaines compagnies, principalement low-cost, ont des A319 avec 2 sorties de secours par aile en raison du nombre plus élevé de sièges, et donc pour être en conformité avec les réglementations.


L’A320

L’A320 est plus long que l’A319 et possède 2 portes d’embarquement (tout devant et tout derrière), ainsi que 2 issues de secours adjacentes au dessus des ailes, ce qui permettra de le différencier une première fois avec certains A319 qui n’en ont qu’une dessus les ailes.
L’A320 mesure 37.57 mètres de long, ce qui fait déjà un bel écart avec l’A319. Si vous avez du mal à les différencier, il faudra donc apprendre à comparer leurs tailles respectives.


L’A321

L’A321, toujours plus long, est très facile à différencier des 3 précédents car il possède 4 portes d’embarquement réparties sur le long du fuselage !
Il mesure 44.51 mètres de long, soit 7 mètres de plus que l’A320.

Avec sa taille, il est impossible à confondre avec un A319, et avec ses 4 portes d’embarquement, impossible à confondre avec un A320 qui n’en a que 2.




La gamme NEO

La nouvelle gamme d’Airbus neo (New Engine Option) promet de plus grandes économies de carburant grâce à une nouvelle motorisation, et des distances franchissables accrues. Visuellement, tous les avions neo disposent de winglets en forme de sharklets :

ATTENTION toutefois ! Certains appareils NON neo, livrés à partir de 2013 peuvent être équipés de sharklets !
C’est le cas de cet airbus A320 d’Air France livré le 13 octobre 2013 !
Les précédents disposent de winglets en forme de flèche, bien connus.

Pour différencier un NEO d’un classique, on pourra se fier à la forme arrière des réacteurs. Ils sont pointus sur un neo, alors qu’un tube sort des classiques.


Des versions cargo ?

Il n’existe pas encore de version cargo pour la gamme A320. Airbus ayant déjà un carnet de commandes débordant (environ 6000 appareils encore à livrer, fin 2017), le développement d’une version cargo a été abandonné.

Un programme de conversion d’A320 passagers en version cargo a toutefois été mis en place par Airbus en partenariat avec la société ST Aerospace basée à Singapour. Les appareils, surnommés A320P2F et A321P2F (P2F = Passenger to Freighter) pourraient transporter jusqu’à 27 tonnes sur 2 200 km.
Le premier appareil, un A321 devrait entrer en service en 2018, et 2019 pour la version 320.

Malheureusement, très peu d’informations sur ce programme circulent. Les dernières réellement en date remontent à 2015, mais il semblerait que le projet n’ait pas été abandonné. Voici des images de synthèse de ce à quoi pourrait ressembler ces futurs avions une fois convertis :

Un autre groupe, PACAVI, s’est également lancé dans un programme de reconversion. Leurs premiers appareils convertis devraient voir le jour entre 2018 et 2019, peut-être plus tard, très peu d’informations circulent chez eux aussi.