Liste des hélicoptères de l’armée française

Comme pour les avions, l’hélicoptère a très vite intéressé les armées : plus rapide que le transport au sol, rapide à mettre en oeuvre, demandant peu ou pas d’infrastructure… Aujourd’hui, pas moins de 500 hélicoptères sont utilisés dans toutes les composantes des armées françaises dans de diverses missions.


L’Armée de terre

L’Armée de terre possède, au sein de l’ALAT (l’aviation légère de l’Armée de terre), la majorité de la flotte militaire française. Les missions vont du simple transport de troupes jusqu’à la lutte antichar en passant par la reconnaissance et au ravitaillement.

La Gazelle (aka SA341 ou SA342)

La Gazelle, a été construite par le Français Sud-Aviation (ancêtre de l’Aerospatiale, elle-même ancêtre du groupe Airbus) entre  1967 et 1996. Malgré son ancienneté, la Gazelle est l’hélicoptère le plus utilisé par l’ALAT, notamment grâce à sa polyvalence. En effet, la Gazelle est capable de faire de la reconnaissance, mais aussi du combat air-air et air-sol (par exemple en soutien des forces au sol).

Une Gazelle de l'Armée de terre Photo : "Voytek S"
Une Gazelle de l’Armée de terre                                                       Photo : « Voytek S »

Les Puma (SA330) et Cougar (AS532)

Le Puma est un hélicoptère de transport dit « moyen », permettant de transporter une vingtaine de personnes ou près de 5 tonnes de matériel, à une vitesse de 280 km/h, lui aussi construit par Sud-Aviation, Aerospatiale jusqu’en 1986.

Le Cougar (appelé Super Puma dans l’armée jusqu’en 1990, et toujours aujourd’hui pour la version civile), n’est qu’une version modernisée du Puma : nouvelle avionique, moteur plus puissant (on passe de 1330 chevaux à 2400 ch) et une masse maximale accrue (de 7,4 à 11,2 tonnes), donc une charge utile qui est également plus importante. Le Cougar/Super Puma vole depuis novembre 2000, construit par Airbus Helicopter (anciennement Eurocopter).

Un Puma de l'Armée de terre
Un Puma de l’Armée de terre. Photo : H. Zell

Le NH90 Caïman

Encore un hélicoptère de transport. Le Caïman, construit par la coentreprise NHIndustries (établie par Airbus Helicopter, AgustaWestland et Fokker Technologies) est présent dans la flotte de l’ALAT dans sa version de transport tactique (Tactical Transport Helicopter) depuis 2014. Il a une charge utile de 4 tonnes et peut transporter une vingtaine de personnes.

NH90 Caïman

Le Tigre

Le Tigre est à l’ALAT ce que le Rafale est à l’Armée de l’air et à la Marine : un appareil d’attaque (air-sol), reconnu pour ses qualités de vol et pour sa technologie embarquée.

Il est construit par Airbus Helicopter et est en service depuis 2005.

Tigre
Un Tigre de l’ALAT                                                                                Photo : Instagram de l’Armée de terre

La Marine nationale

La Marine nationale opère la flotte d’hélicoptères la plus diverse des armées en France.

Le Lynx

Le Lynx, construit par le Britannique Westland est un hélicoptère de lutte anti-sous-marine (sa seule fonction au sein de la Marine) et de transport.

Avant le lancement d’une des deux torpilles, l’équipage effectue un sondage à l’aide d’un sonar fixé à un treuil, capable de repérer un sous-marin à plusieurs kilomètres de rayons.

Utilisé depuis les années 1980, le Lynx sera progressivement remplacé par le NH90.

Un Lynx de la Marine à l'atterrissage
Un Lynx de la Marine à l’atterrissage

Le NH90 Caïman

La version utilisée par la Marine, le NH90 NFH (pour « Nato Frigate Helicopter » ) est un hélicoptère de transport (à même titre que le TTH de l’ALAT) et de lutte anti-sous-marine.

Sa capacité de transport permet à la Marine de l’utiliser également pour des missions de soutien (logistique, sauvetage en mer…).

 NH90 Caïman
Un NH90 de la Marine nationale. Photo : A. Lambert

Le Panther et le Dauphin

Le Dauphin est un hélicoptère de transport léger construit par Aerospatiale à partir de 1972. Il est utilisé pour des missions de transports de troupes (jusqu’à 10 passagers), transports « VIP » et de sauvetage en mer.

Le Panther est la version militaire du Dauphin et est donc utilisé dans des missions de lutte anti-sous-marine, lutte antinavire et d’appui feu. Qui peut le plus, peut le moins, le Panther peut aussi remplir les mêmes missions que le Dauphin.

Un Panther de la Marine
Un Panther de la Marine. Photo : J. Gunner

L’Alouette III

L’Alouette III est l’hélicoptère le plus ancien de la Marine, puisqu’elle y est en service depuis 1962 ! Construit par Aérospatiale, il s’agit d’un hélicoptère léger polyvalent utilisé en sauvetage en mer et en liaison.

Alouette III
Une Alouette III de la Marine

Le Super Puma

La Marine utilise le Super Puma pour des missions de transport. Il est totalement identique au Caracal de l’ALAT.

Super puma
© Marine Nationale

L’Armée de l’air

L’Armée de l’air possède elle aussi, bien évidemment, des hélicoptères, mais pour des missions bien moins diverses que l’ALAT.

Le Puma, le Super Puma et le Caracal

Inutile de les présenter encore une fois…

Le Fennec

Le Fennec, est un hélicoptère de transport léger construit par Aerospatiale et aujourd’hui par Airbus Helicopters. L’armée de l’air les utilise pour des missions de liaisons, mais aussi pour des missions de police du ciel, en interceptant des appareils lents (ULM, hélicoptères ou avion de tourisme), lorsque l’utilisation d’un avion de chasse est compliquée, voire totalement impossible.

Les Fennec sont notamment utilisés pour la protection aérienne de Paris.

Un fennec de l'armée de l'air
Un fennec de l’armée de l’air

La Gendarmerie

Les hélicoptères de la Gendarmerie peuvent être observés en été au-dessus des autoroutes, pour contrôler les comportements à risques sur la route, mais cette armée utilise aussi les hélicoptères pour des missions de sauvetage ou de surveillance. La Gendarmerie utilise aujourd’hui 3 types d’hélicoptères.

Eurocopter EC145

Sauvetage, surveillance, transport… également utilisé par la Sécurité Civile en sauvetage

Un EC145 de la Gendarmerie
Un EC145 de la Gendarmerie, équipé d’un phare, utilisé pour la recherche et la surveillance                   Photo : A.Bidini

AS-350 Ecureuil

Version non militaire du Fennec pour le transport et la surveillance.

Liste des hélicoptères de l'armée française 1
AS-350 Ecureuil de la gendarmerie nationale

Eurocopter EC135

Ils remplacent progressivement les Écureuil, pour les mêmes missions.

Liste des hélicoptères de l'armée française 2

L’utilisation des hélicoptères est diverse et importante pour toutes les armées.

De plus, les armées « partagent » leurs appareils. Il n’est pas rare de voir un hélicoptère de l’Armée de l’air ou de l’Armée de terre sur un bateau de la Marine. De même, la Gendarmerie est aidée par les autres armées, notamment pour le transport du GIGN.