Que deviennent les vieux avions ?

Un avion, c’est comme toi ou ta voiture : ça vieillit ! Et pourtant il arrive un jour où leur âge devient trop important, ce qui a plusieurs conséquences :

  • Des coûts de maintenance élevés par manque de pièces disponibles sur le marché, et maintenances plus fréquentes
  • Une avionique trop ancienne
  • Des équipements de sécurité ou de navigation trop anciens, plus forcément adaptés aux nouvelles normes
  • Une consommation trop élevée à cause d’une conception et motorisation d’ancienne génération

Mais que fait-on des vieux avions ?

Stockés

La première étape est quasi systématiquement le stockage. Il existe dans le monde de nombreux lieux où sont stockés ces avions en attente d’un nouveau client, ou d’un destin plus tragique… Il y a par exemple celui du désert de Victorville ci-dessous :

Ou bien d’autres lieux de stockage un peu plus proches de chez nous comme à l’aéroport de Tarbes qui compte environ une quarantaine d’avions en attente de leur avenir. La majorité de ces cimetières se situent dans des déserts où les conditions météorologiques faibles en humidité sont favorables à la conservation de leur carlingue. On en compte de nombreux notamment en Arizona où certains cimetières gigantesques comptes des milliers et des milliers d’appareils ! On pourrait citer celui de Tucson où l’armée de l’air des états-unis (US Airforce) entrepose des appareils à perte de vue !

Revendus à des compagnies 

Certains appareils sont parfois vendus à d’autres compagnies. Quand les avions sont récents, c’est à dire moins de 10 ans en général, ils sont plutôt revendus à des compagnies reconnues et prévoyantes sur la sécurité. Les vieux appareils en revanche sont parfois acquis par de petites compagnies florissantes dans des pays sous-développés. Ainsi, il sera par parfois possible d’acheter un vieil avion de ligne des années 70 pour seulement 200’000€.

C’est le plus souvent le cas chez de petites compagnies d’Amérique du sud ou du continent Africain où de nombreux appareils tels que des Boeing 737-200,  McDonnell Douglas DC-9 ou encore des Boeing 727 volent encore. Comme tout appareil il y a les bien entretenus et puis les moins bons… Ces derniers se retrouvent souvent chez des compagnies peu, voire pas du tout regardantes sur l’entretien de leurs appareils, causant de nombreux accidents chaque année. A noter que certains avions sont parfois passé entre les mains de dizaines de compagnies.

Revendus à des particuliers

Pas besoin d’être une compagnie pour se payer un avion. N’importe qui ayant les fonds nécessaires peut s’en acheter un. Ainsi, des particuliers s’en procurent pour en faire… Une habitation !

D’autres en font des restaurants, des hôtels, ou même des simulateurs de vol en récupérant le cockpit. Le panel d’idées est large !

Simulateur de DC-9 à partir d’un cockpit réel

A la casse

C’est le destin le plus tragique que peut connaître un avion, mais c’est par le démantèlement que les avions vont presque tous passer un jour ou l’autre. Quand ils n’ont trouvé aucun acquéreur au bout d’un certain temps, les avions sont découpés et détruits. Rassurez-vous, des milliers de pièces sont récupérées et revendues sur le marché de l’occasion. La carlingue et toutes les autres pièces métalliques sont quand à elles fondues pour être recyclées.

Enfin pour terminer, je vous propose de découvrir ICI notre article sur Deux passionnés nous racontent la construction de leur cockpit maison.

Et si la construction de cockpits vous intéresse, ou souhaitez simplement attiser votre curiosité, n’hésitez pas à rejoin un œil sur le groupe Facebook Home Cockpit Builders Club  qui regroupe à ce jour 15’000 membres. Cela vous donnera peut-être quelques idées 😉

Photo de présentation : ThreeForty https://flic.kr/p/4qin5Z