Boom : l’avion de ligne supersonique se concrétise

À l’occasion de la 53 ème édition du Salon du Bourget, la startup états-unienne Boom Supersonic a dévoilé plus précisément l’avancement de son projet d’avion de ligne supersonique.

C’est dans une salle de conférence pleine à craquer que le fondateur Blake Scholl nous a présenté les avancées dans le développement de leur futur avion baptisé Overture.

Boom : l'avion de ligne supersonique se concrétise 1

Écologique, économique, silencieux

Passé la vitesse du son, le rendement des moteurs d’avions baisse drastiquement. La société semble néanmoins avoir outrepassé cette difficulté grâce à sa conception dernier cri. La firme compte également propulser ses avions en partenariat avec Prometheus, qui grâce à un procédé révolutionnaire alimenté par des énergies vertes, capture le CO2 de l’air pour le transformer en carburant. Boom utilisera ce nouveau carburant lors des vols de ses prototypes XB-1. Maintenant, reste à savoir si les opérateurs auront la possibilité de s’avitailler avec ce carburant sur toutes les plateformes où seront exploités ces avions.

Boom s’engage à rendre les voyages supersoniques durables sur le plan environnemental ; nous voulons que la société profite des avantages de vols plus rapides, pour les générations à venir. Ce que fait Prometheus est incroyable, et nous sommes ravis de nous associer à eux pour accélérer l’utilisation de carburants d’aviation alternatifs.

50 ans après le premier vol du Concorde, Overture se verra 75% plus économique que ce dernier à l’exploitation. Une place à bord se situerait alors aux alentours d’un tarif en classe affaires d’une compagnie classique (5.000$). Ces sièges étant les plus rentables pour les compagnies opérant des avions classiques, cela risque de porter un coup dur aux opérateurs actuels qui devront sans doute s’adapter à l’arrivée du supersonique sur certaines routes.

Boom : l'avion de ligne supersonique se concrétise 2

Quid du bruit ?

L’avion ne sera pas plus bruyant que les avions de ligne classiques lors des phases de décollage et d’atterrissage. Quant au bang supersonique, il serait jusqu’à 30 fois inférieur à celui du Concorde grâce à un profil optimisé contre le bruit. Cela ne le rendra pas inaudible pour autant. Tout comme le Concorde, les vols supersoniques ne s’effectueront alors qu’au-dessus des océans. Scholl ne désespère pas pour autant, et compte bien sur les futures technologies pour rendre un jour le bang supersonique non nuisible au-dessus des terres.

Dernier argument et pas des moindres, l’appareil sera capable de s’adapter à toutes les infrastructures aéroportuaires existantes (pistes, portes d’embarquement, etc.).

Les prototypes d’abord

Avant la mise en service de cet avion, ce seront 6 prototypes en taille réduite (1/3) nommés XB-1 qui prendront les airs pour la phase des essais en vol. Le premier vol d’un prototype est programmé pour 2020, puis s’en suivront 2 ans de tests en vols avec les 6 machines, dont l’assemblage a d’ores et déjà commencé . La mise en service de la version finale, dernièrement annoncée pour 2023, a aujourd’hui été réévaluée pour les environs 2025 à 2027.

Côté caractéristiques, la version finale baptisée Overture pourra voler à 2.2 fois la vitesse du son (2700 km/h), et à une altitude de 60.000 pieds (18.000 mètres). En comparaison, les meilleurs avions de ligne actuels croisent au maximum à 43.000 pieds. Avec une autonomie maximale de 8300 km, Overture pourra facilement relier Paris à New York en 3h30.

Sa cabine full business se composera de 2 rangées uniques. Les passagers profiteront d’énormes hublots.

Boom : l'avion de ligne supersonique se concrétise 3

Des partenaires, et encore des partenaires

Outre Prometheus et son carburant, ce sont 3 nouveaux partenariats qui ont été annoncés.

JPA Design pour tout ce qui touche à l’aménagement et au design, le français Dassault Systèmes pour la conception 3D, et enfin Stratasys, un fabricant d’imprimantes 3D qui équipera les usines de la firme pour la construction des pièces en impression 3D.

Boom : l'avion de ligne supersonique se concrétise 4
Blake Scholl lors de la conférence au Salon du Bourget

La compagnie Japan Airlines, quant à elle, est l’une des premières compagnies partenaires après Virgin Atlantic. Un représentant de la compagnie était par ailleurs présent durant la conférence pour affirmer l’étroite collaboration entre les deux parties. En 2017, Japan Airlines avait investi 10 millions de dollars avec une intention d’achat de 20 appareils.

Les vols supersoniques n’arrivent pas, ils sont déjà là

Voilà ce que déclarait Blake Scholl. C’est probablement la phrase m’ayant le plus marqué lors de cette conférence. Elle prouve une fois de plus le sérieux et la détermination à faire renaître le voyage supersonique civil, plus de 20 ans après le dernier vol du Concorde en 2003. Ce qui est sûr, c’est que cet ambitieux programme sera sans aucun doute l’un des plus marquants de l’aviation du 21 ème siècle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.