Bruit de cliquetis des moteurs d’avions : d’où ça vient ?

Lors d’un embarquement, vous avez peut-être eu l’occasion d’entendre ces bruits de cliquetis en provenance des moteurs. Mais d’où viennent ces « clic clic clic » à intervalle régulier ? Pourquoi les réacteurs font ce bruit de cliquetis quand l’avion est au sol ?

Premièrement, si ce son ne vous dit rien, écoutez donc :

 

A noter, ce bruit n’est pas toujours audible car quelques conditions doivent être réunies pour l’entendre :

  • Qu’il y ait du vent, et donc que la soufflante (toute la partie avant avec les pales) tourne.
  • Qu’il n’y ait pas trop de bruit autour (autres avions, APU en marche, équipements au sol etc).
  • Que vous embarquez de l’extérieur et pas trop éloignés du moteur. Vous ne risquez pas d’entendre ce bruit si vous embarquez depuis une passerelle.
Bruit de cliquetis des moteurs d'avions : d'où ça vient ? 5
Zoom sur une soufflante, avec son cône et ses ailettes (ou aubes)

Les ailettes ne sont pas fixes dans le moteur

Aussi surprenant que cela puisse paraître, un réacteur n’est pas composé à 100% de pièces immobiles.

Pour mieux comprendre, observons une soufflante de plus près sur laquelle on a démonté le cône :

Bruit de cliquetis des moteurs d'avions : d'où ça vient ? 6

Bruit de cliquetis des moteurs d'avions : d'où ça vient ? 7

Comme vous le voyez, les supports des ailettes (ou aubes) flottent légèrement dans leur compartiment. Moteur à l’arrêt, il est même possible de les faire bouger à la main sans pour autant forcer, et ainsi bien sentir la mobilité dans leur support.

D’où vient le clic précisément ?

Étant donné que les aubes ne sont pas soudées ni serrées, l’on comprend qu’il s’agit du claquement métal contre métal des aubes qui bougent dans leur carter. Ce phénomène est rendu possible lorsque la soufflante tourne à basse vitesse, entraînée par le vent.

Le bruit disparaît quand le réacteur prend de la puissance

Lorsque le réacteur se met en route, ce bruit ne peut plus exister. En effet, si les pièces peuvent se mouvoir dans leur compartiment à faible vitesse, la mise en puissance du moteur vient finalement plaquer les ailettes dans leurs compartiments grâce à la force centrifuge.

Ce mécanisme d’aubes non fixes leur permet en quelque sorte de s’autoéquilibrer, ce qui participe au bon fonctionnement du moteur en réduisant notamment les vibrations.

One Comment on “Bruit de cliquetis des moteurs d’avions : d’où ça vient ?”

  1. Quand le réacteur est à l’arrêt, sur le fan, chaque pâle à toujours un léger débattement qui est normal.
    Lorsque le réacteur est en marche, ce débattement disparaît par la vitesse de rotation du fan, ce qui limite les vibrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.