Comment les avions de ligne freinent et ralentissent ?

Quand un avion a touché la piste, son but est de ralentir le plus efficacement possible pour éviter la sortie de piste. Il existe pour cela plusieurs systèmes servant au freinage.

Les aérofreins

Les aérofreins sont des surfaces mobiles situées la plupart du temps sur les ailes. Quand ils sont déployés, les aérofreins modifient l’écoulent de l’air par augmentation de la traînée, ce qui a pour effet de le ralentir l’avion.

deporteurs sol

Des avions comme le BAe146 ou le Fokker 100 ont des aérofreins situés en bout de queue, en plus de ceux présents sur les ailes. Les tout petits avions ne sont généralement pas équipés d’aérofreins contrairement aux planeurs.

spoilers fokker

Les aérofreins peuvent être déployés partiellement en vol pour ralentir l’avion lors de la descente, puisqu’en descente, un avion prend naturellement de la vitesse.

Les spoilers (en français « Destructeurs de portance ») sont déployés quand l’avion touche le sol pour détruire la portance et plaquer l’avion au sol. Ce sont les grands panneaux qui se déploient sur les ailes après le toucher. Certains avions permettent leur déploiement automatique après l’atterrissage. En effet, il existe une commande qui permet de les armer lors de l’approche, pour que les pilotes aient une action de moins à faire lors du toucher.

Spoiler de Boeing 777
Photo youtube : AirportChannel

A noter : Les spoilers sont des aérofreins, mais les aérofreins ne sont pas forcément des spoilers. Comme légèrement vu au début, le but d’un aérofrein est d’abord d’augmenter la traînée, et donc réduire la vitesse en ayant peu d’influence sur la portance, tandis qu’un spoiler a vraiment pour but de caser la portance en plaquant l’avion au sol.

Pour mieux comprendre, voici un exemple concret. Sur la seconde image, l’aérofrein agit juste comme aérofrein pour aider l’avion à tourner lors d’un virage, alors que sur la dernière, l’aérofrein agit vraiment comme spoiler une fois l’avion au sol.

aile aerofrein spoiler


Les freins

Comme tout véhicule à roues, les trains d’atterrissage sont pourvus de systèmes de freinages hydrauliques et à disques.
Les freins des roues servent également à faire pivoter plus facilement les avions au sol. Par exemple en bloquant le frein droit, l’avion tournera plus facilement sur l’axe du train droit, pratique lors des virages serrés !

A noter que certains avions disposent d’une fonction appelée Auto Brake ajustable, permettant à l’avion de freiner automatiquement dès que ses roues ont touché le sol

Roues d'un avion

Les inverseurs de poussée

Les inverseurs de poussée sont des dispositifs intégrés aux réacteurs ; via un mécanisme ils permettent comme leur nom l’indique d’inverser le sens de poussée des moteurs.
C’est ce fameux grondement très bruyant que l’on entend quand un avion vient de se poser. Quand ils sont utilisés, le plus souvent, on voit des surfaces mobiles se déployer ou bien une ouverture en deux des moteurs.

inverseurs de poussée

Sur le schéma ci-dessous, tu peux voir un peu mieux le principe des inverseurs

Fonctionnement d'un inverseur de poussée

On y voit bien l’air entrant repoussé vers l’avant.

A noter : Pour limiter les nuisances sonores, l’utilisation des inverseur peut être soumise à conditions sur certains aéroport, en particulier de nuit.

Sur les moteurs à hélices, l’inversion de poussée se caractérise par un changement du pas des hélices.

Attention : l’hélice ne se met pas à tourner pas dans l’autre sens ! Ce sont simplement les pales qui pivotent sur elles même, inversant le sens d’écoulement de l’air.

D’autres éléments influent indirectement sur la qualité du freinage comme la force et la direction du vent, ou bien l’humidité de la piste, le poids de l’appareil et l’état des pneus, qui jouent tous trois sur l’adhérence. Les volets (qui permettent d’augmenter la portance) ainsi que le train atterrissage sorti augmentent la traînée de l’avion, ce qui le ralentit également en vol.

Pour terminer, voici une sélection de quelques atterrissages avec des trains défectueux

2 Comments on “Comment les avions de ligne freinent et ralentissent ?”

  1. Bonjour, est ce que les aerofreins se levent automatiquement lors de ralentissements initiés juste pour ralentir lors du roulage (avant un virage par exemple)

    Je ne sais pas si ces ralentissements se gerent avec les freins ou si les aerofreins suffisent (vitesse de roulage, donc pas tres élevée) ou si ils permettent de reduire les efforts sur les ailes lors dun freinage léger, ce qui ne me semble pas indispensable mais sait on jamais.

    A 320, il y a qq jours Merci

    1. Bonjour,
      Les aerofreins ne sont pas utilisés lors du roulage. Leur principe est surtout de ralentir l’avion en cassant la portance et en augmentant la traînée, ce qui s’avère inefficace à faible vitesse. Lors du roulage, seuls les freins des trains d’atterrissage sont utilisés, mais sur certains avions il est possible de voir les aerofreins déployés durant le roulage car ça fait parti des check-list de test avant le décollage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.