Comment les avions vident leurs toilettes ?

Vous pensez que les déchets des toilettes sont expulsés des avions et désintégrés pendant la chute ? C’est faux !

En réalité, il y a une cuve spéciale située dans la soute de l’avion, où sont stockés les excréments.  Quand l’avion est au sol, un camion spécial est utilisé par des agents chargés de vidanger ce réservoir. Une fois vidé, un second tuyau sera relié à l’avion, mais celui-ci injectera de l’eau avec un produit désinfectant pour nettoyer l’intérieur des réservoirs.

Et quand on tire la chasse ?

La technologie d’aujourd’hui utilise des toilettes aspirantes.
Le principe est simple : utiliser la différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur de l’avion pour aspirer vos déjections. Rassurez-vous, le système est conçu pour que seul l’air puisse être éjecté de l’appareil, à aucun moment les déchets ne sortiront ! La différence de pression est si élevée que les déchets transitent des toilettes à la cuve à la vitesse de 350 km/h !

Et quand l’avion est au sol ?

Vous l’aurez compris, le système fonctionne grâce à la différence de pression en altitude. Que faire alors quand l’avion est en bas et que la pression est la même à l’intérieure qu’à l’extérieure ?
On utilise tout simplement des générateurs de vide, chargés de reproduire une différence de pression. Ce système est en général utilisé sous les 15000 pieds.

Pourquoi ne pas utiliser une chasse d’eau classique ?

Transporter plusieurs tonnes d’eau en plus aurait un impact important sur la consommation des avions. Il y aurait également des risques plus élevés liés aux fuites d’eau. A noter tout de même qu’une petite quantité d’eau est envoyée lorsque vous appuyez sur le bouton, pour rincer le bol. Cette eau sera ensuite filtrée dans le système d’évacuation et réutilisée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.