Comment lutter contre les drones près des aéroports ?

L’aéroport de Londres-Gatwick a récemment été impacté suite à la présence de drones, entre un mercredi et vendredi soir. Fermé pendant près de 40 heures, 140’000 passagers ont été touchés. Une belle perte pour les compagnies du 8ème aéroport européen en nombre de passagers.

Quelles solutions contre les drones ?

Les brouilleurs

C’est probablement la meimeille solution contre les drones. Il existe différents types de brouilleurs de fréquences.

Brouilleurs fixes

Ce sont les brouilleurs que l’on retrouve dans certaines salles de spectacles et prisons. Ils sont fixés à divers endroits et brouillent un périmètre pré-défini. Une fois mis en place, ils ont l’avantage de se gérer facilement avec peu d’intervention humaine.

Si c’est pratique pour des endroits restreints, c’est plus compliqué pour les aéroports. A moins de quadriller uniquement les contours des aéroports, ce qui est déjà pratiquement impossible, leur mise en place poserait de gros problèmes :

  • Le voisinage de l’aéroport pourrait être perturbé
  • La puissance de ces appareils pourrait avoir un impact négatif sur la faune
  • Les systèmes radio-électriques des aéronefs et de l’aéroport pourraient être perturbés

Comment lutter contre les drones près des aéroports ? 1

Ces contraintes sont trop nombreuses contre un risque trop faible.

Brouilleurs mobiles

Il existe des armes que l’on croirait tout droit sorties du futur ! Ce sont des fusils brouilleurs d’ondes !

Ces engins ultra-puissants émettent sur des gammes d’ondes assez larges. Ainsi, il n’y a qu’à viser le drone qui se verra dans l’incapacité de communiquer avec la télécommande de son pilote. Sa réception GPS sera également brouillée, empêchant un retour automatique vers son lieu de décollage.

Comment lutter contre les drones près des aéroports ? 2

Les drones ainsi attaqués réagiront de deux façons : Soit ils resteront en vol stationnaire et finiront pas tomber à court de batterie, soit ils se poseront automatiquement. C’est une arme redoutable !

Enfin, certains organismes sont dotés d’appareils permettant de pirater les caméras des drones peu sécurisés. Il est ainsi possible de suivre discrètement les intentions du pilote, mais aussi voir la personne à travers sa caméra lorsqu’elle fera revenir son enfin vers elle.

Les lasers

Des pays comme la Chine ou les états-unis ont développé des lasers ultra-puissants capables de brûler en quelques secondes leurs cibles. Sur des drones, cette solution permettrait de les mettre à feu en une fraction de seconde. Selon la zone, il y a toutefois un risque de dégâts collatéraux, si le laser est mal pointé. Près d’un aéroport, si le drone en feu tombe sur un champ sec par exemple, il y aurait aussi un fort risque d’incendie.

Comment lutter contre les drones près des aéroports ? 3

Pour l’instant, ces armes sont utilisées seulement en terrain de guerre, peu de chancch de les voir débarquer sur les aéroports.

Les filets

Il existe deux types d’armes à filets :

  • Les fusils qui tirent un filet sur le drone et le font chuter. Méthode valable à faible hauteur et sur une zone de visée restreinte et précise.
  • Des drones équipés d’un système à filet qui prennent en chasse le drone ennemi dans le but de l’attraper. Au Japon, la police s’est équipée de cette technologie. L’inconvénient réside dans le fait qu’il peut être difficile de toucher la cible, surtout si celle-ci est mobile et rapide, et le pilote expérimenté !

Comment lutter contre les drones près des aéroports ? 4

Alternative encore plus simple que le filet, il y a également la possibilité de suivre le drone ennemi, qui devra tôt ou tard se poser suite à un manque de batterie. Il n’y a alors qu’à suivre le drone jusqu’à ce que le propriétaire le fasse revenir vers lui pour identifier et traquer son propriétaire.

Il sera plus facile d’arrêter une personne en la localisant avec son drone que de la chercher après avoir simplement intercepté le drone.

Les aigles

Utilisée dans certains pays, et testée par l’armée française dans le passé, cette méthode d’interception est plutôt mal vue.

En effet, des aigles sont dressés dans le but d’intercepter des drones. Des questions d’éthique se posent alors, en particulier quand l’on sait que les hélices peuvent gravement blesser les rapaces.

Comment lutter contre les drones près des aéroports ? 5


Au final, il existe de nombreuses solutions ! On pourrait imaginer à l’avenir des patrouilles anti-drones sur certains aéroports.

Est-ce que ça vaut le coup ?

Pas si sûr. Le survol d’aéroports par des drones reste encore assez rare et cela demande à la fois un certain investissement et une méthodologie de défense.

Il existe des limitations par certains constructeurs qui empêchent leurs drones de décoller dans des zones sensibles. On appelle ces endroits des No Fly Zones. Toutefois, ces restrictions sont facilement contournables en modifiant le micrologiciel ou en utilisant des applications pour tromper la localisation.

Les ventes de drones en chute libre

Le marché mondial des drones de loisir est en train de s’effriter. Les lois de plus en plus strictes incitent aussi de moins en moins les personnes à en acheter. Cela n’empêchera pas certaines personnes d’en faire une utilisation malveillante, mais le risque de voir des amateurs braver les risques s’amenuise par ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.