Différences entre un détournement et déroutement d’avion

Nous allons voir les différences entre un déroutement et un détournement, deux mots qui sont très souvent confondus et sont pourtant 2 choses bien distinctes !Ce sont des termes que la presse ne maîtrise pas, et qui mettent souvent la confusion dans leurs articles.


Le détournement

détournementLe détournement d’un avion est un événement très rare, mais aussi très grave. En effet, un avion détourné signifie qu’une ou plusieurs personnes mal intentionnés sont entrés de force dans le cockpit ( ou qu’un des pilotes ait pris le contrôle de l’avion sans la présence du deuxième, en ayant de mauvaises intentions ).

Dans ce cas la vie des passagers est vraiment en danger, car le plus souvent, les pirates de l’air tuent les pilotent afin de prendre le contrôle de l’avion par eux même, ou prennent en otage les pilotes sous la menace d’une arme, en leur dictant ce qu’ils doivent faire.

Ce fût le cas lors des attentats du 11 septembre 2001, ou bien du vol 961 d’Ethiopian Airlines en 1996 qui s’écrasa en mer par manque de carburant, 50 personnes survirent à ce crash.


Le déroutement 

Le déroutement d’un appareil est quelque chose d’assez courant qui se produit tous les jours partout dans le monde.

Qu’est-ce qui caractérise un déroutement ? 

Un déroutement signifie que les pilotes se sont dirigés volontairement sur un autre aéroport que l’aéroport de destination.
Cela peut être causé par un tas de causes, qui ne représentent que rarement un danger :


Mauvaises conditions météo

La météo est une des principales cause des déroutements. Si les conditions météorologiques sont très mauvaises sur l’aéroport de destination, les pilotes ont le choix d’attendre, et donc tourner en rond non loin de l’aéroport afin d’attendre que le temps se calme un peu, ou bien se dérouter sur un autre aéroport où la météo permettra de se poser en toute sécurité.


Passager malade

Infarctus, AVC, ou autres problèmes graves sont des causes qui nécessitent souvent le déroutement d’un avion. Quand la vie du passager est en danger, les pilotes mettent le cap sur l’aéroport le plus proche, sous réserve que celui-ci dispose de quoi procéder à l’évacuation du passager et sa prise en charge rapide. Dans ce genre de conditions l’appareil repart entre 1 et 2h après avoir déposé le passager.


Panne d’un système

Moins courant, que ça soit la panne d’un moteur, le dysfonctionnement du train atterrissage, la dépressurisation ou tout autre problème d’un système, les avions sont souvent contraints de se dérouter sur un aéroport.
Si le problème n’est pas d’une extrême gravité il arrive qu’un avion retourne à son aéroport de départ quitte à voler 1 ou 2 heures plutôt que de se poser sur les installations les plus proches.


Manque de carburant

canstock18844722Les causes fréquentes : une attente trop longue en vol à cause des conditions météo ou d’un trop grand nombre d’appareils en attente d’atterrir,  une fuite des réservoirs ou une erreur de quantité de carburant lors du remplissage.

Un avion doit déclarer une urgence quand sa quantité de carburant ne lui permet plus de voler pour une durée supérieure à 30 minutes.

Cette cause déroutement est plus fréquente sur certaines compagnies low-cost ( pour ne pas citer la harpe jaune ), qui préfèrent mettre une quantité de carburant à peine au dessus de cette norme de sécurité. Cela leur permet un allègement de l’avion et donc une économie sur la consommation.

Bien que controversées, ce genre de pratiques ne mettent en aucun cas la vie des passagers en danger, cela cause surtout un dérangement occasionnel des contrôleurs qui doivent gérer cette priorité, souvent au milieu d’un grand flux d’avions.


Divers

Il y a également toute une panoplie de causes qui peuvent occasionner des déroutements : ça peut être une bagarre, un passager nuisant : ivre, qui crie, menaçant ou bien même parfois quelqu’un qui sent beaucoup trop mauvais ( et oui c’est déjà arrivé … ) !


Différences entre un détournement et déroutement d'avion 1Pour la petite anecdote de fin, les avions disposent d’un transpondeur. C’est un élément qui permet de fournir les informations d’altitude, vitesse, etc.. au contrôleurs aérien.
Le transpondeur permet également de définir un code à 4 chiffres allant de 0 à 7.
En cas de problème, les pilotes doivent changer ce code afin d’afficher une alerte sur l’écran des contrôleurs, qui pourront repérer facilement l’avion nécessitant la priorité et lui venir en aide de façon optimale.


Codes d’urgence :

Détournement : 7500
Panne radio : 7600
Tout autre urgence : 7700