Le Boeing 777x avance mais les ventes rament

Le programme du Boeing 777x avance à grand pas.  Le premier vol devrait avoir lieu en 2019, 6 ans après le lancement du programme en 2013, destiné à concurrencer l’A350 de l’avionneur européen Airbus.

Le 20 novembre dernier Boeing a annoncé avoir assemblé les 3 tronçons principaux du fuselage. C’est une étape clé pour cet appareil qui mesure à présent 77 mètres de long pour 72 mètres d’envergure.

Un programme avec de grandes ambitions

L’objectif de Boeing avec ce nouvel appareil est clair : Offrir le biréacteur le plus grand et le plus économe au monde. Le constructeur vante une consommation inférieure de 12% par rapport aux avions concurrents.

Parmi les améliorations des gammes précédentes, on compte l’utilisation de nouveaux moteurs à double flux du constructeur General Electric, le GE9X, avec une soufflante de 3,4 mètres de diamètre offrant chacun une poussée de 470 kN.

Le programme 777x se déclinera en 2 versions :

  • 777-8 : Capacité de 350 à 375 sièges avec une autonomie de 16’100 km.
  • 777-9 : Capacité de 400 à 425 sièges avec une autonomie de 14’100 km.

Boeing promet une nouvelle architecture avec une cabine plus large, un système d’éclairage de dernière génération et des hublots 30% plus grands que son concurrent l’Airbus A350.

Côté coûts d’exploitation, le 777-8 promet un gain de 4% et jusqu’à 11% pour le 777-9 comparé à l’Airbus A350-1000 .

Des ventes qui peinent

Boeing a annoncé le lancement du programme au Dubai Airwshow 2013, et 326 commandes ont été enregistrées les 2 années suivantes.
Fin 2018, ce sont seulement 340 commandes au compteur contre à ce jour près de 900 pour l’Airbus A350, toutes versions confondues.

Avec 24 commandes enregistrées sur les 3 dernières années, le programme fait tout juste mieux que l’Airbus A380, un échec commercial qui ne s’est écoulé qu’en 331 exemplaires.

Mais la partie ne fait que commencer pour Boeing qui compte déjà comme principaux clients All Nippon Airways, Cathay Pacific, Ethiad Airways, Qatar Airways, LufthansaSingapor Airlines, ou encore Emirates qui cumule à elle seule 150 appareils commandés (35 777-8 et 115 777-9), soit 44% du carnet de commandes.

Des ailes repliables

C’est la grande nouveauté jusqu’alors réservée aux avions militaires : des extrémités d’ailes repliables. Elles sont destinées à rendre l’appareil accessible aux installations aéroportuaires actuelles, sans aménagements postérieurs.

L’envergure passera donc de 71.8 mètres à 64.8 mètres une fois les ailes repliées, soit 3.5 mètres de moins par aile.

Les premières livraisons prévues pour 2020

L’entrée commerciale se fera l’année suivant le premier vol, prévu pour 2019.
La compagnie de lancement sera sans surprises son plus gros client Emirates. La compagnie étendra donc sa flotte composée uniquement d’A380 et de Boeing 777.

Pour en découvrir plus sur le programme : https://www.boeing.com/777x/reveal/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.