Le Dassault Falcon 6X se concrétise

C’est lors du salon EBACE à Genève, dédié à l’aviation d’affaires, que le constructeur français Dassault a présenté une maquette grandeur nature de son nouveau jet : le Falcon 6X. Avec sa cabine mesurant 2.58 m de large et 1.98 m de haut, ce nouveau fleuron de l’aéronautique française se targue déjà de proposer la cabine la plus haute et large de tous les jets d’affaires présents sur le marché.

Le Falcon 6X sera le parfait compromis entre le Falcon 900 et le 7X. Il pourra atteindre les 10.200 km d’autonomie à la vitesse de Mach 0.80 et opérer à une vitesse maximale de Mach 0.90. Sa capacité d’emport s’étendra de 12 à 16 passagers selon la configuration cabine.

Le Dassault Falcon 6X se concrétise 1
Cabine du Falcon 6X

Le remplaçant du 5X

C’est en 2013 que le programme Falcon 5X est lancé avant d’être annulé 5 ans plus tard, en 2017. En cause, le moteur Silvercrest développé par Safran. Le motoriste faisant face à de nombreux problèmes techniques, des années de retard se sont accumulées et répercutées sur le nouveau biréacteur. Faute de moteurs, Dassault décidera alors d’annuler purement et simplement le programme 5X, puis annoncera quelques mois plus tard son remplaçant : le Falcon 6X.

L’appareil sera alors propulsé par le PW812D du motoriste Pratt & Whitney Canada. C’est une variante du PW800, ayant déjà fait ses preuves sur les Gulfstream G500 et G600.

Les plans sont terminés et les premiers éléments sont d’ores et déjà entrés en production. Le premier vol est prévu pour 2021, avec une mise en service devant intervenir dès 2022. De quoi étoffer sa gamme de jets auprès du biréacteur Falcon 2000, ainsi que des triréacteurs Falcon 900, 7X et 8X déjà en service.

Le Dassault Falcon 6X se concrétise 2
Maquette du futur cockpit
Le Dassault Falcon 6X se concrétise 3
Cabine du FA6X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.