Pourquoi des avions font ces trajectoires linéaires étranges ?

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes s’interrogent tous les jours sur des trajectoires étranges d’avions au-dessus de la France. En effet, à l’aide de sites de suivi d’avions comme Flightradar24, il est possible de suivre en temps réel les mouvements de très nombreux avions dans le ciel.

Depuis le début de la période de confinement, le nombre d’avions effectuant ces tracés étonnants a considérablement augmenté, ce qui amène à se poser de nombreuses questions sur ce que peuvent faire certains aéronefs au-dessus de nos têtes.

 

Trajectoire de plusieurs avions

Mais alors, que se passe-t-il ?

La police nous surveille-t-elle ? Le gouvernement relâche-t-il des produits chimiques pour surveiller la population ? Rien de tout ça, rassurez-vous ! Ces avions effectuent des missions qui font partie de ce que l’on appelle le travail aérien. Cela constitue la majorité du temps des missions relatives à la géographie.

Si les avions effectuent ces trajectoires rectilignes durant des heures, c’est pour collecter des données sur de grandes étendues, qui seront ensuite analysées puis fournies aux organismes commanditaires.

Voici quelques exemples de missions effectuées par ces avions :

  • Photographie aérienne. C’est par exemple grâce aux photos prises par des avions que la vue satellite de Google Maps sur les grandes villes est en si haute résolution.
  • Photogrammétrie, c’est à dire la reconstitution d’un environnement en 3D à partir de plusieurs photos prises sous différents angles. Notamment utilisé par Google Maps et sa vue 3D.
  • Relevés topographiques.
  • Inspection de panneaux solaires, surveillance de lignes électriques, gazoducs, oléoducs.
  • Surveillance des frontières, de l’éclairage public, des forêts, fleuves, du littoral et son érosion.
  • Surveillance des étendues d’eau (pollution, relief sous-marin, profondeur, flore…)
  • Relais télévisé, où l’avion sert de relais aux images prises des hélicoptères et des motos lors du Tour de France par exemple, avant de les retransmettre aux cars régie.
  • Mission SAR (Search and Rescue), en français recherche et sauvetage, moins fréquent, et plutôt opéré par des aéronefs militaires

Voilà quelques exemples parmi tant d’autres encore. Il existe bien d’autres types de missions possibles depuis les airs. Enfin, il est à savoir que les avions ne sont pas les seuls aéronefs utilisés pour ces missions. Des hélicoptères sont également habilités à opérer ces travaux, et de plus en plus maintenant, des drones qui sont bien moins chers à exploiter.

Photogrammétrie par drone
Source : https://wingtra.com/drone-photogrammetry-vs-lidar/

Qui opère ces vols ?

Ce sont, la majorité du temps, des compagnies spécialisées dans ce domaine. En France nous avons par exemple des compagnies comme Air Marine , Pixair-Survey, Aero Sotravia…  A l’étranger, on pourrait citer Vansteelandt, AAM à l’international, et bien d’autres encore. N’hésitez pas à visiter leurs sites internet pour en apprendre un peu plus. Il est également bon à savoir que ce ne sont pas forcément des compagnies françaises qui opèrent des missions sur le sol français.

Les commanditaires de ces missions peuvent être des organismes gouvernementaux, des sociétés de construction, des sociétés qui fournissent des données de cartographie  comme Google Maps, Bing Maps de Microsoft, etc.

Pourquoi ont-ils commencé à voler après le début du confinement ?

En réalité, ces avions ont toujours effectué ces missions, mais on y faisait moins attention car ils se fondaient dans la masse de trafic.

Trajectoire d'un Tecnam
Trajectoire d’un avion en mission

Il est vrai que leur nombre a considérablement augmenté depuis quelques semaines. Cela peut s’expliquer par une diminution drastique des vols de loisir et commerciaux, une véritable aubaine pour ces avions qui peuvent dès lors évoluer sans difficultés, et pendant des heures dans un espace aérien presque désert. Ajoutons à cela une météo relativement clémente, les conditions sont idéales.

Quels avions sont utilisés ?

Ce sont de petits aéronefs de type Pilatus PC-6, PC-12, Beechcraft King Air, Tecnam P2006T, Partenavia P.68, etc.. Ils sont équipés en conséquence selon les besoins de leur mission. Cela peut-être une caméra infrarouge, des équipements de télémétrie, des appareils photos, lasers etc.

Tecnam P2006T
Tecnam P2006T. Photo : Air Marine
Beech E90 King Air
Photo : http://www.aero-sotravia.com/
Fairchild SA226T MERLIN III
Fairchild SA226T MERLIN III. Photo : Pixair-Survey

Ces avions sont généralement modifiés, équipés de nacelles ou trappes sous le fuselage ou les ailes, permettant d’y adapter des équipements divers selon le type de mission.

Pourquoi des avions font ces trajectoires linéaires étranges ? 1

D’autres avions peuvent en revanche n’avoir aucun équipement externe, certaines missions photos étant opérées par un photographe directement depuis l’avion.

Enfin, au vu de la diversité des missions, les trajectoires peuvent l’être tout autant. Si les plus courantes sont des lignes horizontales, d’autres avions peuvent réaliser des cercles ou même des trajectoires plus aléatoires. Idem pour l’altitude. Une mission de cartographie se fait en général entre 10’000 et 20’000 pieds (3000 et 6000 mètres), tandis qu’une surveillance de gazoduc ou de ligne électrique peut très bien se faire à basse altitude entre 500 et 2000 pieds (150 et 600 mètres).

Pourquoi des avions font ces trajectoires linéaires étranges ? 2
Trajectoire d’un avion sur Flightradar24

Vous êtes désormais prévenus. Plus la peine de s’interroger ni de s’inquiéter lorsque vous voyez un petit avion manœuvrer étrangement au-dessus de nos têtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.