Comment bien préparer et réussir sa formation PPL

La licence de pilote privé (ou PPL pour Private Pilot Licence) est une licence qui vous permet de piloter des avions à piston, pouvant généralement emporter 1 à 3 passagers. Ensuite, à l’aide de qualifications qui viennent s’y ajouter, vous pourrez par exemple voler partout dans le monde, voler de nuit, remorquer des planeurs, faire de la voltige, etc.

Se lancer dans la formation du PPL ne doit pas se faire sur un coup de tête. Motivation et réflexions devront vous aiguiller avant, mais aussi pendant la formation afin qu’elle se déroule au mieux.

À travers cet article, nous vous proposons de vous guider pour vous préparer au mieux à votre formation PPL.

Être passionné d’aviation

Cela peut paraître idiot tant cela coule de source, mais il n’est pourtant pas rare de croiser des personnes qui pilotent pour la frime ou comme passe-temps. Piloter sans être réellement passionné n’est pas forcément pertinent, dans ce monde où la majorité des pilotes respirent aviation.

Avez-vous toujours rêvé de voler ? Est-ce que vous prenez plaisir à sillonner le ciel, admirer les machines volantes ? Si oui, vous êtes sauvés !

Personnes autour d'un avion

Faire du simulateur

Si vous possédez un ordinateur capable de faire tourner un simulateur de vol (FSX, P3D, X-plane, FS2020…), vous avez tout intérêt à vous y mettre. C’est l’occasion de commencer à apprendre énormément de choses et acquérir beaucoup de réflexes.

Je suis personnellement passé par la case simulateur bien des années avant de débuter ma formation, et c’est une expérience qui s’est avérée fort utile dès ma première heure d’instruction. N’hésitez pas, ensuite, à vous diriger sur des réseaux de simulation en ligne comme IVAO.

Cela vous permettra, non seulement d’ajouter une touche de réalisme lors de vos vols en devant respecter des règles et procédures, mais également de vous familiariser avec la phraséologie.

Comment bien préparer et réussir sa formation PPL 11

La phraséologie

La phraséologie, justement, c’est l’une des parties qui fait en général le plus peur aux jeunes élèves pilotes. Comment parler à la radio, que dire, quelles erreurs ne pas faire ? L’on s’est tous déjà posé ces questions avant de commencer à presser le bouton sur le manche.

La phraséologie c’est la méthodologie des communications radio pour pilotes et contrôleurs. En radiotéléphonie, il est important d’utiliser des termes précis et normés. Cela permet à tout le monde sur la fréquence de se comprendre.

Le meilleur moyen de s’y préparer c’est voler en ligne si vous faites du simulateur, ou écouter des fréquences aéro en direct grâce au site LiveATC. Vous retrouverez également à la fin de cet article un lien vers le manuel officiel de phraséologie, édité par le Service d’Information aéronautique.

Pilote d'un avion léger

Bien choisir son aéroclub

On ne choisit pas un aéroclub sur un coup de tête, ni uniquement pour ses tarifs compétitifs. Ce sera le lieu où vous effectuerez une formation plus ou moins longue et coûteuse.

Pensez à son accessibilité, l’ambiance, la flotte d’avions, l’aérodrome où il est implanté, l’environnement, la distance, la dispo des instructeurs, etc.

Certains clubs ont parfois des listes d’attente pour s’y inscrire. Si vous êtes prêts à commencer votre formation dès maintenant et qu’ils vous annoncent une inscription pas possible avant 1 ou 2 ans, passez votre chemin.

Comment bien préparer et réussir sa formation PPL 12

C’est pour tous ces points qu’il faut bien vous renseigner. Pour vous guider sur ce choix, prenez une feuille et notez-y chaque aéroclub potentiel. Listez et comparez les avantages, les inconvénients, la distance, les tarifs, etc. Cherchez sur des forums, demandez à des connaissances ou sur des groupes Facebook des avis et conseils sur tel ou tel club.

Outre les avis qui sont souvent subjectifs, l’étape la plus importante c’est de vous rendre sur place visiter les clubs qui vous tapent à l’œil. Finalement, inscrivez-vous au club le plus avantageux et qui vous met le plus à l’aise.

Ayez un bon casque

Cela paraît anodin mais investir dans un bon casque dès le début vous permettra de faire vos leçons d’instruction dans de bien meilleures conditions. Il existe des casques de très bonne qualité et peu chers comme le Flightcom Denali D30SP, que vous pouvez trouver aux alentours de 330€.

N’hésitez pas non plus à regarder du côté des casques David Clark, une référence dans le domaine. Si le budget vous le permet, envisager un casque haut de gamme comme le Bose A20 qui vous suivra pendant des dizaines d’années. Une chose est sûre, fuyez les casques à moins de 200€.

Comment bien préparer et réussir sa formation PPL 13

Outre le côté hygiénique, les casques collectifs prêtés par les aéroclubs sont souvent inconfortables, et offrent un son assez désagréable. Cela rend vite le vol fatigant, les discussions avec votre instructeur et les communications radio difficilement compréhensibles.

C’est un confort à ne pas négliger, tous les possesseurs d’un bon casque vous le diront.

Si des connaissances vous emmènent en vol, profitez-en !

Si vous avez la chance de pouvoir vous faire prendre en vol en tant que passager avec des amis ou de la famille, saisissez cette opportunité.

Ne soyez pas juste spectateur du vol à prendre 150 photos à la minute pour Snapchat ou Instagram. Demandez-lui de vous expliquer ce qu’il fait, assistez au briefing, posez des questions, intéressez-vous !

Vol en DR400

C’est l’occasion rêvée pour appréhender la préparation d’un vol, les sensations en l’air, ou les communications radio que vous vivrez dans des conditions réelles. Avec un peu de chance, peut-être même qu’il ou elle vous laissera passer 1 ou 2 messages radio, vous fera essayer les commandes à l’occasion d’un virage ou pour maintenir l’avion en palier un certain temps.

Toute expérience comme passager est excellente à prendre. C’est une première immersion dans le milieu pratique de l’aviation, donc à ne surtout pas négliger.

Ne traînez pas pour apprendre la théorie

Le PPL a une particularité  peu commune. L’on peut en effet commencer sa formation pratique sans avoir passé l’examen théorique. De ce fait, les élèves passent alors généralement leur examen théorique après 20, 25, 30, voire 40h de vol pratique.

Lorsque j’ai passé mon examen théorique, j’étais en tout début de formation, et aujourd’hui, je ne le regrette absolument pas. Les cours théoriques m’ont apporté des connaissances très importantes, et qui me sont très utiles pendant la formation pratique, en particulier au début.

Selon votre niveau, à terme, cela permettra probablement des économies en heures de vol nécessaires pour passer le PPL, mais ça facilite surtout l’apprentissage pratique. On perd moins de temps de formation à essayer de comprendre et voir des notions que l’on aurait pu apprendre seul.

Comment bien préparer et réussir sa formation PPL 14

Cela va par exemple des connaissances sur la météo, en passant par la réglementation, les performances, les forces, la machine (en général). Certes, vous allez apprendre aussi de nombreuses choses avec votre instructeur en vol et au sol, mais les connaissances acquises lors de votre formation théorique vous aideront à progresser de façon bien plus fulgurante, en plus de faire gagner du temps à votre instructeur.

Il est tout bonnement absurde de commencer à s’intéresser à la théorie au bout de 30h de vol. Lorsque vous serez en l’air, vos connaissances théoriques vous permettront ainsi de vous poser moins de questions, mieux comprendre ce que vous faites, mieux anticiper les différentes phases du vol, et ainsi vous concentrer sur l’essentiel : le pilotage.

pilote

Pour travailler vos connaissances, je vous conseille le site Aerogligli qui est une référence. Si vous êtes plutôt livre, vous avez pourquoi pas le Manuel du pilote d’avion.

Toutefois, rien en vous empêche de vous abonner sur aerogligli, et faire des cours et QCM sans passer l’examen de suite. Examen en poche ou pas, les connaissances acquises sur la plateforme seront les mêmes. Dès que vous vous sentez prêts, n’hésitez pas à franchir le pas.

Passer l’examen théorique vous soulagera ensuite d’un poids pour le reste de la formation. Au moins ça c’est fait !

Soyez curieux

N’attendez pas que tout vous tombe sous le nez en restant dans votre coin.

Lorsque vous êtes chez vous, profitez de votre temps libre à de l’utile. Faites des recherches sur internet, lisez des documentations, regardez des vidéos, apprenez ! Et si vous ne comprenez pas quelque chose, continuez à chercher jusqu’à comprendre ou rapprochez-vous de connaissances.

deux amis qui discutent

Également, cultivez-vous auprès de vos connaissances déjà dans le domaine. Discutez, demandez-leur des coups de main, des explications, tout ce qui peut vous aider à avancer.

Une fois votre formation débutée, lisez le manuel de vol de votre avion, prenez des notes, et continuez de vous instruire sur tout ce qui touche à l’aéro.

Se préparer financièrement

C’est la chose la plus importante pour votre formation. Piloter coûte cher MAIS n’est pas réservé à une élite non plus. Si voler est votre rêve, alors vous y arriverez, sous réserve de vous en donner les moyens (humains).

Comment bien préparer et réussir sa formation PPL 15

Rien ne sert de se lancer dans la formation si vous n’avez pas un rond. Il en va de même si les années qui suivent sont incertaines. De même, il ne sera pas pertinent de commencer le pilotage si vous ne pouvez vous payer que 4 ou 5h de vol par an. Mettez plutôt cet argent de côté, travaillez vos connaissances théoriques, faites des économies, et quand vous vous sentez prêts, foncez !

Pour plus d’informations concernant le financement du PPL, vous retrouverez notre article complet dédié ICI.

Quelques ressources supplémentaires :

Good pilot : une chaîne YouTube qui traite de nombreux aspects de la formation et des vols dans le cadre du PPL : https://www.youtube.com/user/tpalfroy/videos

FFA Aero : Le site officiel de la Fédération Française aéronautique  : https://www.ffa-aero.fr/FR/Federation_Aeronautique.awp

Aerogligli : Le site indispensable pour votre formation théorique : https://www.aerogligli.fr/

Service de l’information Aeronautique (SIA) : Le site officiel sur lequel vous retrouvez les cartes, des documentations, etc. : https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr

Manuel de phraséologie officiel du SIA, dernière édition : https://dataero.fr/ressources/guide_de_phraseologie.pdf

Boutique Aero : Boutique d’équipements et objets aéro : https://www.boutique.aero/

One Comment on “Comment bien préparer et réussir sa formation PPL”

  1. Bonjour,

    J’ai commencé à m’intéressé très sérieusement à la théorie alors que j’avais 25 ou 30 HDV….justement parce que je savais que niveau financier et météo, je ne pouvais me permettre de faire 20h dans l’année.Hors comme le théorique est valable 2 ans…une réflexion dessus est quand même mieux avant de se lancer dedans.
    Aussi, on le sait tous, le côté portefeuille est souvent le plus bridant…et je conseillerais au contraire de choisir un casque abordable au début…et une fois le ppl en poche voir les gammes au dessus….pour avoir un casque au moins pour les paxs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.