Avions du futur : A quoi ils ressembleront ?

Que peut-on espérer de l’aviation dans le futur ? Comment sera équipé l’avion du futur ? Entre l’électrique, le supersonique et encore bien d’autres technologies, voici un aperçu de ce à quoi nous pouvons nous attendre pour les décennies à venir.

Les avions électriques

Avant de voir nos avions voler à l’énergie électrique, ce seront d’abord les roulages au sol qui en bénéficieront. On verra se démocratiser le système EGTS pour Electric Green Taxiing System. Toujours en développement, il est destiné à motoriser les roues des trains d’atterrissages pour réduire la consommation de carburant au sol.
Dans de très grands aéroports comme Atlanta aux Etats-Unis, il peut s’écouler plus d’une heure entre le moment où l’appareil quitte sa porte d’embarquement et le décollage, ça fera donc de belles économies de carburant à la clé !

On verra également apparaître des Taxi-Bot, ce sont des tracteurs électriques destinés à repousser les avions que l’on commence à voir apparaître comme à Francfort où Lufthansa a commencé à les utiliser. Contrairement au système EGTS, ce système qui pourra être complètement autonome et connecté permettra d’optimiser le flux des déplacements au sein de l’aéroport, éviter les collisions entre avions, et maintenir des cadences plus élevées des jours de brouillard par exemple.


Le Bio-Carburant

Avant de voir voler des avions entièrement électriques, on retrouvera des appareils utilisant du biocarburant. Certaines compagnies ont expérimenté des vols à base de mélange entre du biocarburant et du kérozène. L’inconvénient de cette méthode, même si plus écologique sur le moment, réside dans le temps de pousse des végétaux, la surface nécessaire à sa production, et l’énergie utilisée pour sa production / transformation.
A petite échelle et à moyen terme, oui !


Les avions sans pilotes

Grand débat qui prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années. Malgré la réticence de nombreux passagers, il est fort probable que l’on en voit apparaître d’ici une dizaine ou vingtaine d’années. Pour plus d’informations sur les avions sans pilotes, vous pourrez retrouver notre précédent article à la fin du sujet.


Les taxis volants

Plus apparentés à des drones, les taxi-volants commencent leurs premiers pas, notamment avec le drone présenté par une société allemande : le Volocopter.

Dans la course au taxi volant, Airbus est également de la partie avec Vahana, qui a effectué un premier vol de test début 2018.

Si il sera possible de voir ces appareils arriver rapidement dans notre ciel, ceux-ci devraient commencer par être utilisés par des sociétés de livraison, le transport sanitaire et d’organes, le sauvetage en montagne et en mer, ou encore les déplacements de riches personnes.


Les avions supersoniques

Malgré son retrait du service en 2003, le concorde est un avion qui reste toujours autant gravé dans nos mémoires.
Les principale raison de l’échec du supersonique sont le bruit des moteurs, du bang supersonique ainsi que les coûts d’exploitation. En effet, passé le mur du son, le rapport entre la consommation et la distance parcourue devient très désavantageux.

Toutefois, plusieurs constructeurs ont commencé le développement d’avions supersoniques, avec pour objectif des coûts à l’achat et d’utilisation bien réduits, et des profils aérodynamiques réduisant les nuisances sonores, voire annulant le bang supersonique comme le prétendent certains fabricants.

Parmi les programmes en cours on retrouve entre autres :

Spike S-512 : Avion d’affaires pouvant transporter jusqu’à 18 passagers, à Mach 1.6 (1.6 fois la vitesse du son) soit 1700 km/h. Premier vol d’essai prévu fin 2018.

SonicStar : Un projet ambitieux qui prévoit de transporter 32 passagers à Mach 4.4 (5’500 km/h). Un avion très très performant qui ne vise évidemment qu’une petite élite.

Aerion AS2 : Voilà un avion qui a déjà reçu 20 commandes de la compagnie privée Flexjet pour 2.4 milliards de dollars. Il pourrait transporter entre 8 et 12 passagers à Mach 1.4. Entrée en service prévue en 2023.

SAI  QSST : Voilà un projet monté en 2001 par le fils du grand constructeur de jets d’affaires Gulfstream. Le premier vol d’essai serait prévu pour 2018.. A voir

Boom : Boom c’est un projet d’avion commercial supersonique pouvant transporter jusqu’à 55 personnes à Mach 2.2 (2’300 km/h). Le premier vol commercial est prévu pour 2023, avec un premier vol d’un prototype taille réduite pour 2019. La grande compagnie Japan Airlines ainsi que Virgin se sont dits prêts à acquérir ces avions.

Pour terminer ce paragraphe sur le supersonique, une chose est importante à noter :

  • Les dates des premiers vols et de mise en service communiquées ont de fortes chances d’être repoussées de plusieurs années. Il ne serait pas étonnant non plus de voir un certain nombre de ces projets abandonnés. Le projet Boom, qui communique beaucoup sur l’avancement, est à ce jour le plus susceptible de voir réellement le jour, ainsi que l’avion supersonique en développement par la NASA.

Les avions modulaires

Ce concept a été présenté par Clip-Air et prévoit comme vous le voyez de constituer des cabines modules qui viendraient s’attacher sous une structure principale. Même si ce design semble assez futuriste (voire trop ?) nous ne sommes pas à l’abri de voir ce concept arriver avec des designs plus classiques.

Les avantages sont nombreux, on pourrait imaginer un convoyage en train dans cette capsule, qui serait ensuite directement transférée sous l’avion. On peut également imaginer un embarquement des passagers en amont, une adaptation de la capsule en fonction du nombre de passagers etc…


Des moteurs toujours plus silencieux

Réduire les nuisances sonores est un grand défi de demain. Depuis les débuts de l’aviation, les constructeurs travaillent continuellement sur l’amélioration des profils aérodynamiques ainsi que des moteurs afin de réduire au maximum le bruit de chaque nouvelle génération d’avion.
Des technologies comme l’annulation de bruit par inversion de phase déjà utilisée dans des casques audio, pourraient être mises en place en cabine pour augmenter le confort des passagers. L’avion du futur sera si peu bruyant que les problèmes de nuisances sonores ne seront plus autant abordés.



Des avions toujours plus connectés

C’est aberrant qu’aujourd’hui des avions pour certains de plusieurs centaines de millions d’€ comme le vol MH370 puissent disparaître. ! Il apparaît évident que d’ici quelques années tous les nouveaux avions de ligne seront équipés de la localisation en temps réel par satellite.
Côté passagers, le Wi-Fi à bord sera également de la partie sur la majorité des vols, même transocéaniques. On pourra également imaginer l’utilisation de nos téléphones par le réseau mobile classique (2G, 3G, 4G, 5G) grâce au Femtocell, une technologie composée d’un émetteur connecté à internet, permettant de créer une petite zone de réseau mobile.

Des avions transparents ?

Au fil des décennies, on a vu la taille des hublots augmenter grâce aux nouvelles méthodes de fabrication et nouveaux matériaux utilisés pour le fuselage. Aujourd’hui, on arrive à des hublots de 47 x 28 centimètres sur le Dreamliner, offrant une vue impressionnante sur le monde extérieur. Ces hublots sont en plus dotés d’une technologie permettant d’ajuster électroniquement leur transparence.

On pourra aussi imaginer dans les décennies à venir de très grandes ouvertures permettant une vision beaucoup plus large vers l’extérieur. Airbus estime à 2050 la fiabilité d’un tel projet.

Pour éviter les contraintes techniques de l’ajout d’ouvertures, on entend beaucoup parler d’écrans qui recouvriraient la cabine comme cela, renvoyant les images de caméras externes ou des vues préenregistrées

Vertigineux non ? Pourtant la réalité est bien plus compliquée. On a tous déjà vu ces illusions d’optique en perspective : un objet qui semble en 3D alors qu’en se déplaçant un petit peu, on se rend compte qu’il s’agit d’une surface plane.

Et bien par ce simple principe, les modèles de synthèse que vous voyez sont donc peu crédibles, les écrans étant des surfaces planes cela vous fera le même effet. Comment donner une vue réaliste pour tous les passagers répartis dans la cabine ? D’ici là peut-être que de nouvelles technologies rendront cela possible, mais ce qui est sûr c’est que ce système d’écran sera réalisable plus rapidement et facilement, individuellement sur chaque hublot.


De nouveaux designs

Les recherches évoluent continuellement sur le sujet. De nouveaux types de winglets (bout des ailes) apparaissent régulièrement permettant une baisse de quelques % de consommation.

Certaines technologies comme un fuselage recouvert de « peau de requin » synthétique permettent également quelques % de gains en conso en réduisant les frottements à l’air.

Le profil aérodynamique des avions est un enjeu important pour l’avenir. Les expérimentations et essais réalisés dans le futur nous offriront très probablement des designs totalement différents de nos avions actuels !


Personnellement je pense qu’on trouvera entre autres des avions de ligne en ailes volantes, à ailes rétractables, avec plusieurs paires d’ailes pour augmenter la portance… Il existe sûrement d’autres technologies dont je n’ai pas parlé, n’hésitez pas à nous dire dans les commentaires vos idées, vos avis et vos attentes pour le futur !

Notre article sur les avions sans pilotes : https://www.dataero.fr/avion-sans-pilotes-est-il-possible/


2 Comments on “Avions du futur : A quoi ils ressembleront ?”

  1. pourquoi pas un avion a toit ouvrable en cas de problème pour faire echapper tous les passager dans une sorte de parachute comme dans les avions militaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.